» Accueil | » FAQ | » Rapports d'activités | » Nos partenaires | » Nos agences | » Offres d'emploi | » Contact | Visiteur numéro : 93,924

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

  • AccueilQui sommes-nous ?Services financiersServices non financiersStructureAgencesPartenairesRapports

 

» Accueil
» Actualités
» Qui sommes-nous ?
» Structure
» Nos agences
» Nos produits
     • Epargne
     • Crédit
     • Domiciliation
     • Transfert d'argent
     • Formations
     • Appui institutionnel
» Partenaires
» Discussions
» Offre d'emploi
» Rapports
» FAQ
» Contact

 

Newsletter ∨

» INTERVIEW DU DG DE WAGES : INCENDIE DES MARCHES JANVIER 2013

1 - Qu’avez-vous à dire à l’endroit de la population au lendemain des séries d’incendies qu’ont connues les marchés de Lomé et de Kara ?

Au prime abord, c’est avec consternation doublée de tristesse que nous avons appris les incendies des marchés de Kara et de Lomé, entrainant des conséquences et des préjudices très graves sur les activités des acteurs de ces deux marchés.
Ces scènes horribles ont laissé dans la désolation totale les femmes exerçant généralement dans ces marchés.
WAGES, qui s’est assignée pour mission d’œuvrer, à travers ses activités pour le bien-être et le bonheur de la femme togolaise, tient en ce moment de douleurs et d’intenses émotions à présenter ses vives compassions aux femmes éprouvées par ces évènements douloureux.
Tout en se félicitant des mesures urgentes prises au plus haut sommet de l’Etat pour soulager les sinistrés, WAGES, toujours attachée à l’épanouissement de la femme togolaise réaffirme la disponibilité de l’ensemble de son personnel à écouter, assister, et accompagner les victimes de ces drames pour une reprise progressive et totale de leurs activités afin d’en faire le fleuron économique d’antan.

2 - Quels sont les dégâts que les incendies des marchés ont causés à votre institution, WAGES ?

Encore, nous déplorons énormément cette situation de série d’incendies, qui, en plus de créer une psychose totale, a occasionné le désarroi de nos mamans et parents, commerçantes et commerçants et clients de WAGES.
C’est un coup très dur porté à la relance de l’économie nationale : les marchés considérés comme les poumons de notre économie ont été brulés, les étalages consumés, les marchandises en cendre, bref, c’est un spectacle désastreux que nous avons suivi ces derniers jours.
Comme on pouvait le constater, des familles entières ont été poussées à la ruine.
Etant donné que les Institutions de microfinance, dont WAGES, accompagnent ces populations, femmes et hommes, dans le financement des activités génératrices de revenus, une partie de nos fonds de crédits se sont envolés.
Les démarches alors sont en cours pour évaluer et chiffrer les dégâts matériels et financiers pour WAGES et pour tout le secteur de la microfinance.


3 - Quelles stratégies mettez-vous en place à WAGES pour faire face à la situation ?

Dès la survenance de cet évènement malheureux, le personnel de WAGES s’est mobilisé le lendemain pour rendre visite à toutes les femmes victimes, clientes de WAGES à leur domicile respectif afin d’apporter les mots de vives compassions et de consolation à chacune d’entre elles. Le personnel a surtout prié les clients de faire attention à leur santé en confiant ces évènements douloureux à Dieu Tout Puissant et les a rassuré de la disponibilité de WAGES à les accompagner.
Passée cette étape, les responsables de WAGES, après un recensement de toutes les femmes concernées par ce drame, les ont reçues par groupe pour échanger avec elles sur les conditions spéciales mises en place pour la relance de leurs affaires.
Ces conditions spéciales portent entre autres sur la mise en place de nouveaux crédits avec des conditions très souples, pouvant permettre aux femmes de mener leurs activités, de s’occuper de leur ménage, de rembourser le prêt et de vivre dignement.
Nous réaffirmons ici, l’engagement indéfectible de WAGES à accompagner humainement et financièrement les femmes à sortir de cette situation très pénible au plus vite.
Aussi, voudrions-nous préciser que, WAGES étant est un outil de développement au service de la communauté de base, nous marquons une disponibilité permanente aux côtés des autorités pour les actions à l’endroit des femmes sinistrées.